Laurent Pietraszewski
Député de la 11ème Circonscription du Nord

Armentières, Pays des Weppes, Lomme, Lille Sud Ouest

Ce vendredi 14 Septembre, je participais aux côtés des députés Pierre Dharéville, Boris Vallaud et Stéphane Viry à un débat sur la réforme des retraites organisé dans le cadre de la "Fête de l'huma" 2018. 

Ce débat a été l'occasion de partager ma vision d'un nouveau dispositif de retraite par répartition avec mes collègues et d'échanger avec le public. 

J'ai ainsi pu rappeler que l'objectif du Gouvernement et de la majorité parlementaire à laquelle j'appartiens est de conduire une réforme ambitieuse et juste de notre système de retraites. Membre du Comité d'Orientation des Retraites, je mesure la nécessité de simplifier et de rendre plus transparent le dispositif actuel où seuls les experts s'y retrouvent. 

J'ai ainsi pu répondre à certaines inquiétudes et mettre en avant l'intérêt d'une refondation de notre système de retraite :

  • les Français aspirent à un système plus lisible et plus transparent, où les jeunes actifs ne peuvent pas être sacrifiés
  • notre société a changé, nos dispositifs de retraite doivent évoluer : l'entrée dans la vie active se fait plus tardivement, on peut choisir d'être fonctionnaire puis de rejoindre le secteur privé, et inversement. Les parcours professionnels sont parfois heurtés avec des périodes d'activité, de chômage, de formation. Les droits à la retraite doivent donc être attachés à la personne et plus au statut ou à la profession. 

Quelles orientations pour répondre à ces attentes ?

Les orientations de ce système de retraite universel par répartition pourraient être les suivantes :

  • un système par point et par répartition qui assure le paiement des retraites par les cotisations des actifs
  • un système qui intègre la solidarité pour les situations spécifiques comme le handicap ou encore la pénibilité 

Ce système de retraite par répartition apportera de la simplification et permettra de résoudre des inégalités de traitement qui sont aujourd'hui inévitables dans un système comprenant 42 régimes 

Le projet n'est pas, comme j'ai pu le rappeler dans ce débat, de faire une réforme paramétrique mais de construite un nouveau système. Notre n'agissons pas sous la contrainte financière même si le C.O.R. estime que l'équilibre ne sera atteint qu'à l'horizon 2040. 

Si les précédentes réformes ont pu être anxiogènes c'est qu'elles ne proposaient qu'une réduction de droits. La réforme que nous proposons est positive et doit nous permettre de poser les bases d'un nouveau régime plus juste. Cela permettra d'appréhender l'avenir en proposant une solution pérenne et durable aux nouvelles formes de travail. 

Le dialogue est au coeur de notre méthode. C'était le sens de ma présence à la "Fête de l'Huma" et je veillerai à ce que toutes les voix soient entendues afin de poser les conditions d'une refondation du pacte générationnel des retraites. 

Vous pouvez retrouver dans ce diaporama quelques images prises lors de cette rencontre. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Référencement et création de site pour de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.