Laurent Pietraszewski
Député de la 11ème Circonscription du Nord

Armentières, Pays des Weppes, Lomme, Lille Sud Ouest

En Circonscription

Démarrage de la 1ère phase expérimentale des Emplois Francs dans 7 territoires dont la Métropole de Lille. 
Dans notre 11ème circonscription, les demandeurs d'emploi de la ville d'Armentières résidant dans les quartiers Attargette-Chanzy et Bizet-Briquetterie et de la ville de Lille sur les secteurs Ouest et Sud peuvent bénéficier de ce dispositif. 

Les Emplois Francs, sont des emplois qui bénéficient d'une aide de l'État pour l'embauche, par une entreprise, d'un habitant d'un des quartiers prioritaires de la politique de la ville afin de répondre aux discriminations territoriales que subissent certains de nos concitoyens en raison de leur habitation.
200 quartiers prioritaires ont ainsi été identifiés par l’arrêté du 27 mars 2015. Ils présentent les dysfonctionnements urbains les plus importants et sont visés en priorité par le nouveau programme national de renouvellement urbain.
Avant la généralisation du dispositif en 2020, le Gouvernement a décidé de mettre en place une expérimentation sur un nombre limité de quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) afin de permettre une appropriation plus forte des acteurs sur le terrain. 
La précédente expérience d'emplois francs a été un échec du fait de critères d'éligibilité très limitatifs. C'est pourquoi le public cible a été élargi à tout demandeur d'emploi, que le montant d'aide a été relevé pour être plus incitatif et que le dispositif sera étendu aux recrutements en CDD de plus de 6 mois. 

Ainsi, tout demandeur d'emploi résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville de la MEL, quelque soit son âge, son niveau de diplôme ou son ancienneté d'inscription à Pôle Emploi est éligible aux Emplois Francs.

L'embauche en CDD ou CDI peut donner droit à une aide financière pour l'employeur et c'est le lieu de résidence qui compte et non l'adresse de l'entreprise qui recrute.

Le Gouvernement aura jusqu'au 15 septembre 2019 pour remettre un rapport d'évaluation de l'expérimentation au Parlement. 

Le nombre de demandeurs d'emplois dans les quartiers prioritaires est 2.5 fois plus élevé qu'au niveau national. Il faut donc aider les personnes plutôt que les territoires pour lutter contre les discriminations à l'embauche et l'assignation à résidence.


Articles similaires

Réalisation & référencement Référencement et création de site pour de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.