Laurent Pietraszewski
Député de la 11ème Circonscription du Nord

Armentières, Pays des Weppes, Lomme, Lille Sud Ouest

À l'invitation du député Pierre Dharréville, Député PCF des Bouches-du-Rhône, je participe vendredi 14 septembre à un débat sur la réforme des retraites organisé dans le cadre de la "Fête de l'Huma".

L'histoire nous montre que la Fête de l'Humanité a su dépasser les clivages politiques pour devenir un lieu de rassemblement incontournable. Elle a pris l'habitude d'offrir une tribune à toutes les sensibilités de l'échiquier politique.

Participer à cette rencontre correspond à mon souhait de perpétuer l'esprit de contradiction et du débat d'idées de cette fête. Ces valeurs sont d'ailleurs au fondement de sa création en 1930 par Marcel Cachin.

Ce sera l'occasion d'échanger avec des citoyens et de comprendre leurs idées tout en expliquant notre ambition réformatrice à la veille des réformes importantes que nous entendons mener.

Historique de la "Fête de l'Huma"

  • Créée en 1930 par Marcel Cachin, la Fête de l'Humanité - souvent appelée "Fête de l'Huma" - a su s'imposer comme un rassemblement populaire, artistique, culturel et politique.
  • Si les débuts de la fête de l'Humanité sont intimement liés à la politique, et en particulier au parti communiste, celle-ci a également su devenir un lieu festif. Ainsi, dès les années 1930 des spectacles ont lieu avec par exemple des représentations du "French Cancan".
  • Des années 50 aux années 70, le monde est marqué par la Guerre Froide et la Fête de l'Huma n'échappe pas à ce climat. La présence de l'URSS est alors forte mais au-delà de l'aspect politique, la fête de l'Humanité s'impose comme un lieu de création artistique et offre une vitrine aux artistes. De grandes expositions sont organisées avec notamment des œuvres de Picasso et Fernand Léger. Les musiciens s'accaparent progressivement cette fête avec la présence dans les années 60 de Jacques Brel ou encore Jean Ferrat.
  • La période des années 80 est marquée par une intense compétition électorale et l'arrivée de la gauche au pouvoir. Au-delà de ces moments politiques forts, la fête de l'Humanité vibre aussi en présence de nombreux artistes et groupes comme Téléphone, The Who et admire en 1988 le grand défilé organisé par Yves-Saint-Laurent.
  • Dans les années 90, la fête de l'Huma s'affirme comme un temps d'échanges et de dialogue en invitant de façon croissante des personnalités hétérogènes. Ce mouvement sera consacré dans les années 2000 où la fête de l'Humanité prend l'habitude d'offrir une tribune politique à des personnalités aux sensibilités différentes. Elle organise ainsi en 2007 un débat réunissant les différentes tendances de la gauche - de Olivier Besancenot à François Hollande - et invite la même année un Ministre du gouvernement Fillon lors d'un débat officiel. Parallèlement, la fête de l'Huma continue d'attirer des artistes à l'instar de Marc Lavoine ou encore le groupe Simple Minds.

Articles similaires

Réalisation & référencement Référencement et création de site pour de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.