Laurent Pietraszewski
Député de la 11ème Circonscription du Nord

Armentières, Pays des Weppes, Lomme, Lille Sud Ouest

À l'Assemblée Nationale

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, a présenté les mesures retenues par le Gouvernement dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage à la suite de la signature d’un accord entre les partenaires sociaux.

 

Cette réforme repose sur 3 piliers : la création de nouveaux droits, mieux accompagner et mieux contrôler. Elle s’inscrit dans la transformation de notre modèle social que porte le Gouvernement et la majorité à l’Assemblée Nationale dans la continuité des ordonnances pour le renforcement du dialogue social.

 

Ainsi la réforme prévoit la création de nouveaux droits comme le droit au changement professionnel qui permettra aux salariés démissionnaires et aux indépendants, porteur d’un projet professionnel clairement identifié, de bénéficier de l’indemnisation chômage.

L’accompagnement est au centre de la réforme car c’est en aidant et en remobilisant les personnes en difficulté dans la construction de leur projet que nous pourrons permettre à chacun de trouver un emploi qui corresponde à ses aspirations.

Mieux accompagner passe par une nouvelle définition de l’emploi acceptable. Désormais, la situation personnelle du demandeur d’emploi sera prise en compte. La notion d’emploi acceptable sera définie entre le conseiller et la personne en recherche d’emploi lors de l’inscription et pourra évoluer dans le temps et/ou en fonction des besoins du marché du travail.

Un journal de bord digital sera également expérimenté dans quelques régions. Véritable support de suivi et d'accompagnement pour le conseiller, le journal de bord permettra de développer l’autonomie et la responsabilisation de la personne dans sa démarche de recherche d’emploi.

J’aurai l’occasion de suivre sur le terrain l’application de ces mesures grâce à la proximité établie avec les 3 agences Pôle Emploi de notre 11ème circonscription : Lille Port Fluvial, Lomme et Armentières. Le nombre d’Agents de Pôle emploi sera renforcé pour permettre à des équipes dédiées d’analyser au cas par cas l’ensemble de la recherche d’emploi d’une personne car tous ces nouveaux droits supposent des devoirs dont le premier est de rechercher activement un emploi.

Ce n’est qu’à la condition d’un accompagnement qualitatif que les éventuelles sanctions auront la légitimité d’être appliquées.

L’échelle des sanctions sera revue pour la rendre plus cohérente et plus juste. Les sanctions doivent être plus dissuasives et orientées vers les personnes qui ne recherchent pas suffisamment. À l’inverse, les sanctions seront allégées en cas de manquement à une obligation formelle, comme la présence à un entretien.

 

C’est en créant des droits et des devoirs en retour que notre système d’assurance chômage retrouvera toute son efficacité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Référencement et création de site pour de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.