Laurent Pietraszewski
Député de la 11ème Circonscription du Nord

Armentières, Pays des Weppes, Lomme, Lille Sud Ouest

En Circonscription

Sur le plan national, le RN est en tête. Il faut l’admettre, ce n’est pas le résultat souhaité mais l’écart entre la liste Renaissance et la liste du RN n’est que de 0,9 point. Il y a fort à parier que si le Président de la République ainsi que tous les élus et militants LREM, MODEM, AGIR et Radicaux ne s’étaient pas fortement engagés dans cette campagne, l’écart aurait été plus important. N’oublions pas qu’en 2014, le FN est arrivé en tête du scrutin européen avec 24, 86 % des voix contre 20,81 % à la droite et 13,98 % au PS.  

 

L’augmentation forte de la participation électorale, non anticipée par les sondages, est un signe très positif. La participation augmente tant au niveau européen qu’au niveau français, avec 8 points de plus qu’en 2014. L’Europe intéresse les Français et les Français attendent beaucoup de l’Europe. Nous avons mesuré l’ampleur de ces attentes tout au long de la campagne, loin des discours des chaines d’informations qui, à longueur de temps, évoquaient le pseudo désintérêt des citoyens et l’atonie supposée de la campagne. Tout au long de la campagne, LREM et ses alliés ont porté un discours positif sur l’Europe. La solidité de notre score, 22,41 %, fait entrer au Parlement européen le même nombre d’élus que le RN et démontre que nous avons été entendus par nos concitoyens.

 

Nous avons également donné une très large place aux enjeux écologiques, comme je l’ai fait, par exemple, en accompagnant Pascal CANFIN à Salomé sur notre territoire. En effet, les enjeux environnementaux font partie des préoccupations principales de nos concitoyens. A ce titre, je note le score réalisé par Europe Ecologie Les Verts qui arrive en troisième position du scrutin avec plus de 13% des voix. Je me réjouis de cette troisième place car, au-delà de nos divergences, la liste écologique a porté un discours positif sur l’Europe, loin des positions de fermetures des populistes de droite et de gauche.

 

L’effondrement de la droite classique est un autre enseignement important de ce scrutin qui n’a pas été prévu par les sondages. Avec un peu plus de 8 %, le parti de Laurent WAUQUIEZ est en grande difficulté. Les électeurs de la droite modérée ne se sont pas reconnus dans une orientation politique traditionnaliste et anti-européenne tendant vers le repli sur soi et la remise en cause de l’avortement et du mariage pour tous. Par leur vote, les Français ont confirmé la recomposition politique en œuvre depuis 2017 : ils ont refusé les clivages stériles, encouragé nos orientations progressistes et nous ont donné la grande responsabilité de lutter contre les nationalistes et les populistes. 


La réalité politique s’impose à nous. La gauche et la droite traditionnelles, « les vieux partis », s’affaiblissent par la volonté du peuple Français du fait de leur sclérose, de leurs échecs répétés au pouvoir.  Fort de nos 23 députés issus de la liste Renaissance, nous constituerons avec nos alliés un groupe politique de plus d’une centaine de députés européens venus de tous les horizons progressistes. Nous entendons faire bouger l’Europe, la réformer pour que les citoyens la perçoivent à nouveau comme un espace de paix, de protection et de progrès social.

 

Sur la 11ème circonscription du Nord, nous observons des traits communs avec les résultats nationaux. Tout d’abord, une augmentation forte de la participation électorale qui témoigne de votre intérêt pour ces sujets. Presque 50% de participation sur notre circonscription avec la liste RN à 22,79%, la liste LREM à 20,85 % et la liste Europe Ecologie Les Verts à 15,01%. Ainsi, on observe, dans la 11ème circonscription, un RN fort mais la liste LREM porte la dynamique de tous les progressistes.

 

Nous faisons des scores honorables qui démontrent que nos concitoyens sont réceptifs à nos messages positifs et à notre volonté de réforme au niveau européen.  Les Weppes ont porté cette dynamique progressiste : la liste Renaissance arrive en tête dans de nombreuses communes de ce territoire comme à Radinghem-enWeppes (32,48 %) ou à Ennetières-en-Weppes (32,06 %).

 

Dans la circonscription, le score d’Europe Ecologie Les Verts est important, en particulier à Lille. L’insuffisante politique environnementale mise en place par la municipalité lilloise, illustrée entre autres par le refus de faire de la friche Saint Sauveur le poumon vert de la ville, a poussé les électeurs à voter à 21,70 % pour Europe Ecologie Les Verts et à 21,97 % pour LREM en laissant la cinquième place au PS-Place Publique avec 8,31 %.  

 

A Lomme, la liste Renaissance atteint 17,17 % et dépasse le faible score de la liste socialiste (10,84 %). Ces résultats démontrent que les Lillois et les Lommois se sont retrouvés dans notre message positif, progressiste et pro-européen. Nous devons prendre conscience des attentes fortes de la population et être à la hauteur de ces aspirations au changement pour les prochains mois.

 

Que ce soit au niveau local, national ou européen, nos concitoyens nous ont exprimé leur souhait de voir l’Europe se réformer et progresser socialement. L’exigence au niveau de l’Europe est aussi une exigence au niveau national. Notre pays doit continuer de se réformer en valorisant le travail, l’initiative économique et sociale et en accompagnant davantage les citoyens qui en ont besoin. Sachez que j’y prendrai toute ma part.


Articles similaires

Réalisation & référencement Référencement et création de site pour de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.