Laurent Pietraszewski
Député de la 11ème Circonscription du Nord

Armentières, Pays des Weppes, Lomme, Lille Sud Ouest

En Circonscription
Le 18 mai 2018, Techshop Lille a organisé une table ronde sur les nouveaux apprentissages

​Le vendredi 18 mai 2018, j'ai participé à la table ronde, consacrée aux "nouveaux apprentissages", organisée par Techshop Lille. 

Installé dans un ancien lycée technique du quartier des Bois Blancs, Techshop Lille et Euratechnologies forment un pôle d'excellence au coeur de la 11ème circonscription du Nord. 

Organisé comme un espace de travail collaboratif et un pôle de formation, Techshop Lille propose régulièrement des événements ouverts aux citoyens. 

La majorité parlementaire à laquelle j'appartiens a pour objectif d'aborder les transformations du XXIème siècle avec détermination. Les nouvelles technologies de l'information et de la communication, les nouvelles formes de pédagogie, les serious game peuvent présenter de nouvelles opportunités pour inventer l'école de demain.

Les apprentissages sont désormais co-construits et personnalisés.

Le temps des apprentissages uniquement verticaux est révolu : les nouvelles technologies de l'information et de la communication offrent de nouvelles possibilités dans le monde de l'enseignement et de l'entreprise

Les participants issus du milieu universitaire, en particulier Carole Bralinghem et Axel Flament, ont mis en avant la nécessité de proposer des méthodes alternatives d'apprentissage.

Ils ont estimé nécessaire d'apprendre "autrement". C'est le sens des amphis inversés mis en place par l'Université catholique de Lille ou encore la découverte par l'apprentissage qui a lieu au sein de l'ISEN et de HEI. Ces praticiens du monde de l'enseignement ont ainsi mis en avant la nécessité d'un suivi personnalisé des élèves et des étudiants. 

J'ai perçu leurs attentes et je veillerai au cours de mon mandat à porter le plus grand intérêt à ces pratiques innovantes. 

Le gouvernement et la majorité parlementaire ont créé les conditions pour aboutir à un suivi plus individualisé des élèves et des étudiants

La finalité des réformes conduites par la majorité parlementaire a justement été de permettre un suivi plus individualisé des élèves. 

Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation nationale, et les députés LREM ont ainsi donné davantage de moyens aux enseignants en particulier dans les milieux les moins favorisés.

C'est le sens du dédoublement des classes de CP en REP +. 

La mise en place de deux professeurs principaux en classe de Terminale et la création de la plate-forme Parcoursup ont permis, en continuité avec la loi Orientation des étudiants (loi ORE), de délivrer aux lycéens une meilleure information sur leur orientation. Ces dispositifs permettent aux étudiants de choisir, en connaissance de cause, leur future filière. 

Les enseignants-chercheurs ont également souligné, lors de cette table-ronde, la volonté pour certains étudiants de travailler des thématiques concrètes.

Les écoles ont pu répondre à cette aspiration en ouvrant des "prépas intégrées", pensées comme des alternatives aux classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

Le gouvernement va prochainement rénover la voie professionnelle. Cette réforme permettra de renforcer les liens entre le monde de l'enseignement et le monde de l'entreprise, développer l'alternance. 

La finalité de cette réforme est double :

  • promouvoir une voie d'excellence tournée vers l'avenir
  • offrir aux jeunes étudiants les occasions de développer en pratique les apports théoriques apportés par leur formation 

 

Lors des échanges avec le public, j'ai partagé ma vision de l'éducation et insisté sur l'importance de la valorisation des compétences

 

La représentante de la Chambre de Commerce et d'Industrie, Mélanie Vermeersch, a fait part des nouvelles méthodes d'accompagnement des entrepreneurs mises en place par la CCI. 

L'accompagnement des entrepreneurs est au coeur du projet porté par le Président de la République. 

De nombreuses mesures ont déjà été mises en place pour améliorer la situation des travailleurs indépendants et sécuriser leur parcours. Il s'agit notamment : 

  • des mesures de simplification avec le relèvement des plafonds de chiffre d'affaires permettant de bénéficier du régime fiscal simplifié de la microentreprise,
  • des mesures augmentant leur protection sociale, avec l'adossement du RSI au régime général depuis janvier 2018.

Je suis pleinement conscient des efforts réalisés par les entrepreneurs et je continuerai à porter le plus grand intérêt à ce sujet qui me tient à coeur au sein de la Commission des affaires sociales.

Nous retenons : 

  • 10 % de ce que nous lisons 
  • 20 % de ce que nous entendons
  • 30 % de ce que nous voyons 
  • 70 % de ce que nous débattons
  • 80 % de ce que nous testons 
  • 95 % de ce que nous vivons ou apprenons aux autres

Participants au débat : 

Axel Flament, Enseignant-chercheur ( Institut supérieur de l'Electronique et du Numérique )

Carole Blaringhem, Enseignante ( Université catholique de Lille )

Mélanie Vermeersch ( CCI Hauts-de-France )


Articles similaires

Réalisation & référencement Référencement et création de site pour de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.